Médecine Traditionnelle Chinoise

Un art ancestral Chinois , la Médecine Traditionnelle Chinoise n’a cessé d’évoluer et de se transformer. Longtemps transmise par la tradition orale, elle s’appuie sur des milliers d’ouvrages écrits au fil des 4000 ans d’existence. Sa particularité est de considérer l’Homme comme un élément du cosmos, placé entre Ciel et Terre.

 « Votre corps est une parcelle de matière que le ciel et la Terre vous ont confié.

Votre Vie n’est pas à vous:

c’est une partie de l’harmonie cosmique que la terre et le Ciel vous ont confié »

                                                                                                                                 LIE- TZU'( 4e Siécle avant J.C)

INDICATIONS:

Comme toute autre médecine, elle ne prétend pas tout soigner.

Elle n’entrave en rien votre traitement médical actuel. Elle est complémentaire.

En renforçant votre vitalité, elle  rééquilibre votre terrain. Elle est préventive et curative.

 » Attendre que le maladie soit déclarée pour y remédier,

C’est attendre d’avoir soif pour creuser un puits »

                                                            Su Wen – chap 1

 

TECHNIQUES THERAPEUTIQUES:

La Pharmacopée,  se compose de plantes pour l’essentiel; sous formes de poudre , gélules. etc

L’Acupuncture est l’art d’implanter des aiguilles stériles sur des points , des méridiens. c’est aussi l’utilisation des ventouses, la moxibustion, le marteau fleur de Prunier, des stylets de bois ..autant de techniques comme l’auriculothérapie, la réflexothérapie, la craniopuncture, la digitopuncture.

Tuina  signifie à la fois massage avec des gestes spécifiques (Gun Fa, Tui Fa, Rou FA..)et mobilisations manuelles

Waiqi Liaofa est une  émission de l’énergie opérée par le praticien.

Qigong , est une dicipline de bien-être, Pilier de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Diétetique.Selon les principes de Médecine traditionnelle Chinoise.
« Pour être médecin on doit comprendre l’origine de la maladie clairement.On doit connaître quelle partie du corps a étè envahie et la traiter avec des aliments. Si la diététique ne peut pas guérir la maladie, alors il faut prescrire une formule de plantes. » Bian Que (407 à 310 ans avant JC)